À la une

  • Éditions Beya
  • volume n°23
  • 16 x 23 cm
  • 613 pages
  • ISBN : 978-2-930729-08-4
  • couverture cartonnée cousue
  • illustrations en noir et blanc : 3
  • parution : mars 2018

Paracelse

LES DIX ARCHIDOXES

avec les commentaires de Gérard Dorn

Introduction, traduction et notes de Stéphane Feye

Présentation

En réalité, ces dix Archidoxes ne sont que neuf, car Paracelse a voulu que le dixième restât caché dans son occiput, de peur d’instruire les indignes.

Gérard Dorn (c. 1530 - 1584) l’a remplacé ici par Le Traité sur la vie longue. Ce même Dorn a non seulement traduit de l’allemand en latin ces dix chapitres dont il restitue tant l’ordre originel que le sens (qui avaient été, selon lui, falsifiés volontairement par des jaloux), mais il les commente abondamment.

Dans la présente traduction française, les deux textes (de Paracelse et de Dorn) sont placés en vis-à-vis, ce qui facilite grandement la lecture et la compréhension.

Le terme d’archidoxe est probablement un néologisme de Paracelse. Il insinue que sous le couvert et le voile d’enseignements médicaux particuliers et fastidieux, le lecteur éclairé, lui seul, percevra la doctrine secrète sur les principes généraux des sages.

L’auteur insiste sur un point essentiel : on parle ici de physique et non de théologie. Mais la vraie physique expérimentale ne peut être fondée que sur la révélation du Père des lumières.

Un texte souvent ardu, certes ; mais que de perles dispersées çà et là pour celui qui recherche la santé de son prochain !

 

DÉCOUVREZ AUSSI...

 

Auteur à la une

Stéphane Feye

Stéphane Feye

Stéphane Feye est né près de Dinant (Belgique) en 1949. Bien que musicien de profession (pianiste, chef d’orchestre et compositeur, professeur d’Écriture Musicale au Conservatoire Royal de Musique de Liège pendant trente ans), il s’est passionné dès son jeune âge pour le mystère de la régénération physique de l’Être humain. À 21 ans, il s’enthousiasme momentanément pour la pensée d’un célèbre disciple de Gandhi : Lanza del Vasto. Cela l’amène à découvrir un auteur surprenant : Louis Cattiaux, dont l’œuvre maîtresse, Le Message Retrouvé, va orienter désormais toute sa quête spirituelle. Convaincu non seulement de l’unité de la Grande Tradition de l’Humanité, mais aussi de la possibilité de l’expérimentation physique du secret qu’elle charrie au cours des temps sous un voile symbolique, Stéphane Feye se met à l’étude patiente de tout ce qui lui apparaît contenir la trace de cette science : Grandes Religions, Contes d’enfants, Néoplatonisme, Cabale, Pythagorisme, Hermétisme, Alchimie etc. Contrairement à la démarche "universitaire" qui analyse et relève les différences de ces courants traditionnels, il tente de ne retenir que ce qui leur est commun : le fil conducteur, celui qui permet de sortir de ce dédale incroyable que sont les innombrables écrits laissés par tant de mystérieux ancêtres. En cela, il est aidé par un ami auquel il doit notamment la connaissance de la langue hébraïque : le regretté Emmanuel d’Hooghvorst, auteur du Fil de Pénélope, et disciple de Louis Cattiaux.


Ayant, pour ses recherches, pratiqué intensivement le latin et le grec, Stéphane Feye fonde en 1995, au centre de la Belgique, Schola Nova, une école privée unique en son genre, où le latin est pratiqué de manière vivante, c’est-à-dire où cette langue européenne est parlée couramment. Les cycles primaire et secondaire de cette Schola Nova totalisent actuellement 60 élèves.

Pour contacter l'auteur: stephane.feye(at)editionsbeya.com


LIVRES DE L'AUTEUR