À la une

  • Éditions Beya
  • volume n°20
  • 16 x 23 cm
  • 168 pages
  • ISBN : 978-2-930729-05-3
  • couverture cartonnée cousue
  • illustrations en noir et blanc : 54; en couleur : 1
  • parution : octobre 2016

Hans van Kasteel

LE TEMPLE DE VIRGILE

ou La Basilique secrète de la Porte Majeure

Présentation

Il y a un siècle, en avril 1917, on découvrit près de la Porta Maggiore à Rome une basilique souterraine datant de l’Antiquité.
« Les murs, les voûtes, l’abside et sa conque et jusqu’aux parois des pilastres sont ornés de bas-reliefs en stuc, de l’effet le plus saisissant. » (J. Hubaux)
« L’esprit reste presque partout confondu par le merveilleux état de conservation de ces œuvres fragiles. [...] Aux murs de la basilique de la Porte Majeure se déploie le triomphe des stucateurs romains. » (J. Carcopino)
Tout porte à croire que le monument fut érigé vers 25 ou 20 avant J.-C., c’est-à-dire au début du règne de l’empereur Auguste.
Or puisque tous les stucs représentent des scènes de l’Énéide de Virgile et sont contemporains de l’époque où celui-ci composait sa célèbre épopée (entre 27 et 19 avant J.-C.), il est évident que le poète était lui-même directement impliqué dans la décoration de l’hypogée, d’autant plus que chaque image colle au plus près au passage du poème qu’elle illustre. Le monument confirme d’ailleurs l’analyse de nombreux philologues qui voient dans l’Énéide une succession de véritables tableaux peints ou sculptés, réunis dans un ensemble architectural.
Le présent ouvrage cherche à montrer en quoi les scènes de l’hypogée constituent un commentaire, souvent surprenant, mais très précis, du texte de l’Énéide, commentaire d’autant plus précieux et révélateur qu’il remonte à l’auteur même de l’épopée.

 

DÉCOUVREZ AUSSI...

 

Auteur à la une

Caroline Thuysbaert

Caroline Thuysbaert

Caroline Thuysbaert, née à Leuven en 1974, a fait des études de droit, après des Humanités classiques gréco-latines. À 20 ans, elle participe à la création de Schola Nova (école gréco-latine en Belgique), et ce retour aux langues anciennes lui donne l’occasion de se replonger dans diverses traditions, ainsi que d’étudier l’hébreu.

Ces recherches vont nourrir une passion pour la philosophie, la cabale, l'alchimie, en un mot pour la Scientia Perennis, qui en est la source commune et unique.

Actuellement, Caroline Thuysbaert dirige l'école internationale Schola Nova et y officie comme professeur. Elle publie également des traductions aux Éditions Beya.
 

Pour contacter l'auteur: caroline.thuysbaert(at)editionsbeya.com


Pour visionner les cours en ligne de Caroline Thuysbaert, intitulés "Initiation à l'hébreu et à la cabale", suivre le lien.


LIVRES DE L'AUTEUR