BIOGRAPHIE

photo de l'auteur

Louis Cattiaux naquit à Valenciennes le 17 août 1904. Il perdit sa mère à sa naissance. Son enfance fut peu heureuse, il fut élevé par sa soeur aînée. 

Après la guerre de 14/18, il s'engagea dans l'armée d'occupation du Rhin. 

En 1928, il séjourna un certain temps au Dahomey, comme employé dans une entreprise commerciale. Déçu et malade il rentre en France. Il ramène de là-bas une série de peintures et d'aquarelles. Il se consacre de plus en plus à la peinture et il commence à fréquenter les milieux littéraires et artistiques d'avant-garde. 

En 1932, il se marie avec Henriette Péré. Ils s'installent au numéro 3 de la Rue Casimir Périer à Paris où ils créent une galerie d'art appelé « Gravitations ». Les Cattiaux eurent une vie difficile et la pauvreté fut leur compagne. Passionné d'alchimie et d’hermétisme, Cattiaux passa de longues journées à la bibliothèque de l'Arsenal fort riche en manuscrits. Sa femme, pendant ce temps, travaillait pour assurer la vie matérielle du couple; elle lui témoigna toujours un grand dévouement. 

En 1938, il commence la rédaction du « Message égaré », qui plus tard deviendra le « Message Retrouvé ». Il expose de nombreuses fois dans la galerie Berthe Weill. 

En 1942, il participe au salon des Tuileries lors de l' exposition « Etapes du nouvel art contemporain » organisé par Gaston Diehl. 

En 1944, il peint le « Portrait pour le Message Retrouvé »; il se lie d'amitié avec Lanza del Vasto et il peint son portrait. 

En 1945, apparaissent les « Poèmes du fainéant ». Cattiaux désire par-dessus tout se consacrer à la Quête, et à la rédaction du « Message Retrouvé » dont il n'a cessé de travailler depuis de nombreuses années. 

En 1946, apparaît à Paris la première édition des douze premiers livres du « Message Retrouvé ». Il expose à Valenciennes. 

En 1950, il envoie au «Salon d'Automne» à Paris, deux de ses oeuvres, Maria Paritura et Les trois nuits de l'être. Bien qu'elles furent acceptées par le jury et inscrites dans le catalogue, elles ne furent pas exposées. Cattiaux est terriblement déçu. A cette époque, il rencontre et se lie d'amitié avec Emmanuel et Charles d'Hooghvorst ainsi que d'autres membres de leur famille. Ceci donnera lieu à une intense correspondance. 

En 1952, il séjourne à Cassis. Cattiaux réalise la dernière série importante de peintures et à partir de là, il se consacre entièrement à la recherche de l'Absolu. 

Le 16 juillet 1953, Louis Cattiaux quitte ce monde. 

En 1954, les « Poèmes » sont édités. Des extraits de « Physique et Métaphysique de la Peinture » sont publiés dans une revue suisse, Inconnues n° 9, ainsi qu'un article d'Emmanuel d'Hooghvorst : « Le Message Prophétique de Louis Cattiaux ».

En 1956, la première édition des quarante livres du « Message Retrouvé » est édité chez Denoël à Paris. 


EDITIONS DU MESSAGE RETROUVÉ DE LOUIS CATTIAUX

1946. Première édition du « Message Retrouvé » (les douze premiers chapitres, précédés de la préface de Lanza del Vasto). Publiée à Paris chez l’auteur. 

1956. Première édition des 40 chapitres du « Message Retrouvé » par les Éditions Denoël, Paris. 

1978. Deuxième édition du « Message Retrouvé » par les éditions Rossel, à Bruxelles. 

1978. Première édition espagnole du « El Mensaje de nuevo encontrado », publié aux éditions Rondas, Barcelone. 

1988. Première édition catalane du « El Missatge Retrobat », publiée aux éditions Obelisco, Barcelone. 

1991. Deuxième édition espagnole du « El Mensaje Reencontrado », aux éditions Sirio, Málaga. 

1991. Troisième édition du « Message Retrouvé », aux éditions « Les Amis de Louis Cattiaux », Bruxelles. 

1996. Troisième édition espagnole du « El Mensaje Reencontrado », aux éditions Sirio, Málaga. 

2000. Première édition italienne du « Il Messaggio Ritrovato », aux éditions Mediterranee, Rome. 

2000. Publication de l’édition bilingue français-espagnol du « El Mensaje Reencontrado », aux éditions Arola, Tarragone. 

2005. Edition française du « Message Retrouvé » dans « Art et hermétisme », aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique). 

2005. Première édition anglaise du « The Message Rediscovered » aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique). 

2005. Première édition portugaise du « A Mensagem Reencontrada », Madras Editora, São Paulo, Brésil. 

2005. Publication de la seconde édition catalane du « El Missatge Retrobat », aux éditions Arola, Tarragone. 

2006. Quatrième édition espagnole du « El Mensaje Reencontrado », aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique). 

2007. Première édition de poche du « Message Retrouvé », aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique). 

2007. Édition catalane du « El Missatge Retrobat », aux éditions Claret, Barcelone. 

2009. Édition de poche du « El Missatge Retrobat », aux éditions Claret, Barcelone. 

2010. Première édition allemande du « Die Wiedergefundene Botschaft », aux éditions Verlag Herder Basel. 

2011. Cinquième édition espagnole du « El Mensaje Reencontrado », aux éditions Herder, Barcelone. 

2017. Édition bilingue catalan-français, éditions Arola editors, Tarragona.


AUTRES OUVRAGES DE LOUIS CATTIAUX

1954. Première édition de « Les Poèmes du fainéant et les poèmes alchimiques, tristes, zen, d'avant, de la résonance, de la connaissance », aux éditions Le Cercle du Livre, Paris. 

1991. Première édition complète de l’essai « Physique et métaphysique de la peinture », aux éditions « Les Amis de Louis Cattiaux », Bruxelles. 

1998. Première édition espagnole de l’essai « Física y Metafísica de la Pintura », et de l’anthologie poétique « Poemas de Antes, de la Resonancia, Zen, del conocimiento, tristes, alquímicos », aux éditions Arola, Tarragone. 

1999. Première édition espagnole du « Florilegio Epistolar », aux éditions Arola, Tarragone. 

2003. Deuxième édition française des « Poèmes », aux éditions La Table d’Émeraude M.C.O.R., Paris. 

2005. Première édition des oeuvres complètes de Louis Cattiaux, sous le titre « Art et hermétisme » n° 4, aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique). 

2006. Première édition française du « Florilège Épistolaire » dans « Croire l’incroyable ou l’ancien et le nouveau dans l’histoire des religions » n° 6, (Raimon Arola Ed.), aux éditions Beya, Grez-Doiceau (Belgique).