Louis Cattiaux

La Matière

Texte publié sous la direction de Gaston Diehl dans l’ouvrage intitulé Les problèmes de la peinture, Confluences, Paris 1945, pp. 265 à 273.


La matière picturale est à l’œuvre peinte ce que le vocabulaire est à la production de l’écrivain ; et la qualité, la variété du matériau employé conditionnent la pérennité de l’ouvrage, et permettent à égalité de talent une expression supérieure.

La peinture dite à l’huile souffre particulièrement de la disparition des connaissances physiques, qui forment le support indispensable à la projection magique de la vision artistique.

Ce manque à suscité depuis un siècle une telle inquiétude parmi les peintres conscients de la réunion nécessaire du corps et de l’esprit dans leurs œuvres, que leurs recherches ont abouti à des révolutions plastiques (impressionnisme) dont l’intellectualisme ultérieure (cubisme) tenta de sauver ce qui se refusait à exister physiquement ; l’évasion symboliste, dont la dernière manifestation est le surréalisme, marque l’abandon complet de toute recherche du corps pictural proprement dit. ...

Sainte Barbe, de Jan van Eyck