Éditions Beya

  • Éditions Beya
  • volume n°2
  • 15 X 21
  • 118 pages
  • ISBN : 978-2-930729-23-7
  • couverture Souple
  • illustrations en couleur : 6
  • parution : decembre 2022

Raimondo di Sangro

DISSERTATION SUR UNE LAMPE ANTIQUE

Le mystère de lampes perpétuelles

Voilà qui est étonnant : alors qu'on recense au cours de l'histoire des très nombreux témoignages de découvertes de lampes dites perpétuelles, que ce soit dans des tombeaux égyptiens, romains, grecs ou même au Tibet, etc., notre Prince de San Severo va s'évertuer, dans un style on ne peut plus rationnel et scientifique, à en démontrer l'existence. Il ne s'girait nullement de lampe, mais de phosphore...

Quant au phosphore auquel il est souvent fait allusion dans l’ouvrage pour la confection de cette lampe, Louis Cattiaux, dans une lettre à ses amis en janvier 1953, explique : « Le Phosphore est bien proche à mon avis du mystère tant recherché car il aimante effectivement la lumière du ciel et brille dans les ténèbres. J’y pense depuis le début de ma quête. Et Kunckel l’a trouvé en cherchant la Pierre. »


Présentation........................................................................... 9

L’auteur............................................................................... 9

La maçonnerie ........................................................................ 14

Les lampes perpétuelles .............................................................. 15

Contenu du livre...................................................................... 16

Note de l’éditeur..................................................................... 18

Remerciements ........................................................................ 18

Avant-propos ......................................................................... 23

Dissertation sur une lampe antique Opinions fabuleuses sur les lampes perpétuelles ... 31

Démonstration de la futilité de ces opinions ......................................... 33

L’erreur des fossoyeurs............................................................... 33

L’absence de témoignages de l’Antiquité .............................................. 39

L’avis de l’auteur.................................................................... 44

Le phosphore.......................................................................... 46

L’autorité des faits ................................................................. 50

Phénomène de combustion spontanée .................................................... 56

Sur le phosphore naturel ............................................................. 59

Sur le feu Éternel.................................................................... 63 

La lampe de Munich ................................................................... 65

Le lieu de sa découverte.............................................................. 66

Description du vase .................................................................. 66

Sa lumière est celle du phosphore..................................................... 69

Examen par d’autres experts .......................................................... 71

Étude du vase et de son contenu ...................................................... 76

Phénomènes liés à l’ouverture de la niche ............................................ 82

Pourquoi le phosphore fut-il emmuré ? ................................................ 86

De la grande antiquité du phosphore................................................... 88

Le vase secret du rabbin de Constantinople............................................ 90

Conclusion sur le phosphore de Munich................................................. 98

Encore sur l’antiquité des phosphores................................................ 104

Conclusion surprenante de la dissertation............................................ 109

Commentaires

Chargement de la conversation